Bien gérer son allure

C’est quand on fait des courses comme celle que je viens de faire ce week-end, que l’on se rend compte que gérer sa course, gérer son allure de course est primordiale. On le sait, tout le monde sait qu’il ne faut pas partir trop vite… mais quand on est pris dans la dynamique de la course, la raison n’a plus vraiment sa place…

Mais comment font les autres ?

Une petite idée en image.

Capture d'écran de 2015-06-22 10:23:07
Ce graphique issu des statistiques du marathon de New York est assez explicite, selon moi, sur la manière dont on doit gérer une course pour être performant.

Si l’on prend l’exemple des femmes :

  • ce sont elles qui ont le moins d’écart entre la première et la deuxième partie de course,
  • elles sont plus nombreuses à courir en négative split , avec une écart plus fort,
  • et moins nombreuses à courir en positive split mais avec un écart plus faible.

En d’autres termes, les femmes gèrent mieux leurs courses que les hommes.

Si on regarde le graphique de gauche à droite, le long des pointillés noirs, on constate que les écarts entre la première et la deuxième partie de course sont beaucoup plus faibles chez les athlètes rapides, que chez les athlètes plus lents.

La clé de la réussite se situe dans la régularité de course.

Comment faire ?

La règle certainement la plus importante NE PAS PARTIR TROP VITE. Vous êtes certainement en forme, vous vous sentez bien, vous êtes prêt pour la perf, mais … mais les secondes que vous gagnez au départ vous les payerez en minutes à l’arrivée.

Partez sur votre allure course, laissez le temps venir, et quand vous vous sentirez vraiment fort vous le saurez.  On est toujours fort au départ, et si vous avez toujours cette sensation à mi-course vous pourrez mettre toutes les chances de votre coté.

  • Définir un objectif réaliste, en fonction de vos capacités et de vos entraînements. Ne soyez pas trop ambitieux, mais soyez juste avec vous même.

Il est donc important de faire des entraînements à allure course, à la fois pour valider cette allure, et pour bien l’intégrer dans votre corps. Il est aussi important dans votre footing d’échauffement de la compétition de faire quelques séquences à allure course pour bien être dedans le moment venu.

  • Vous pourrez vérifier votre allure de course tout au long du parcours, avec un simple chronomètre.

En général, les indications kilométriques sont assez nombreuses, et vous pourrez contrôler votre allure, votre temps de passage à tout moment pendant la course.

sc_IMGP4054

Donc en résumé, mon conseil ….

NE PARTEZ PAS TROP VITE

Et faîtes-vous plaisir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *